Contemplation, perception, improvisation chantée

sont les trois étapes du processus créatif de Laurence Moletta.

Laurence explore les modulations des timbres de la voix, en faisant abstraction du sens verbal. C’est à dire qu’elle crée du sens sans utiliser les mots, une forme de théâtralisation chantée des émotions.

Aucun mot pour détourner l’attention de l’auditeur. Et pourtant le ton de sa voix chantée raconte, discute, interpelle, murmure dans une proximité de l’ordre de l'intime avec l’auditeur. Une musique propice au vagabondage intérieur.

Sur scène Laurence Moletta utilise un dispositif de lutherie numérique sous la forme de deux gants capteurs de mouvements qui contrôlent à distance son ordinateur et lui permettent de faire des polyphonies vocales et transformer sa voix en temps réel. Un outil numérique qu'elle a conçu spécialement pour sa pratique vocale improvisée.

NOZA ORUS

Premier Album

Pour voix et gants capteurs de mouvements



 

  • Facebook
  • YouTube
  • Pinterest
  • Instagram