De 1998 à 2002 Faculté de  Musicologie à l'Université Arts et lettres de Lyon II.

2004 Formation musique actuelle à l'APEJS/MA de Chambéry en chant et flûte traversière.

En 2007, Laurence Moletta obtient sont DEM de composition de musique électroacoustique à L'ENM de Villeurbanne dans la classe de Bernard Fort, puis approfondit l'étude de la composition acousmatique au Conservatoire Royal de musique de Mons, en Belgique dans la classe d'Annette Vande Gorne et musique appliquée à l'image dans la classe de Denis Pousseur.

En 2008 elle se forme aux Arts Numériques au Centre des Ecritures Contemporaines Numérique de Mons ou elle rencontre Nicolas d'Alessandro, avec qui elle fera ses premières expérimentations de la captation numérique du geste.

Parcours professionnel:

Laurence Moletta se produit sous le pseudonyme NIOS KARMA, elle improvise avec sa voix qu'elle mixe en temps réel, avec des paysages sonores de sa composition, elle est accompagnée par de la vidéo live.

 En 2005 Flûtiste et chanteuse dans le Big Band nommé du Génie dans les Alpages qui fait la première partie de Gotan Project au Ministère de la culture à Paris.

En 2006 elle intègre le collectif de performeurs Coeur Pur à la Machinante à Montreuil. Elle travaille avec Blandine Scelles, Emmanuel Rébus, Didier Calleja, ...

Puis elle crée la musique du spectacle Butoh théâtre nommé La Tempête de  Patricia Novoa. Qui fut joué à l'Espace Bertin Poiré à Paris, au Brésil et au Pérou.

En 2007 Laurence MOLETTA s'installe à Bruxelles.  elle crée un concert-vidéo improvisé nommé Sensitive en collaboration avec le vidéaste-plasticien Cédric DUMETZ. Elle détourne des Wiimotes qu’elle utilise  pour moduler le son de sa voix et contrôler à distance son logiciel Live Ableton.

Ce spectacle fut joué à la Cité des Arts de Braine-l'Alleud (Be) et au   Festival des Arts Numériques et Multimédia de Bamako au Mali. Un projet financé par l’Organisation Mondiale de la Francophonie.

 

2009 elle s’associe avec une équipe de chercheurs de la Faculté Polytechnique de Mons en Belgique et intègre en tant qu’artiste associée le programme de recherche « numédiart ».

Elle créée un prototype de gants capteurs capables de piloter à distance son logiciel de traitement sonore transformant ainsi grâce à une gestuelle codifiée le son de sa voix en live. Ce dispositif prendra le nom de « BIODIVA ».  Afin de financer son projet, elle obtient une subvention du Ministère de la culture Belge : La Fédération Wallonie-Bruxelles section Arts Numériques.

Le dispositif de Laurence Moletta est né d'une idée et non d'une illustration technique : c'est un instrument de composition en temps réel élaboré autour de gestes instrumentaux et conçu pour moduler la voix et non la remplacer.

 

La démarche de cette artiste n'était pas de créer une interface homme-machine générique mais un instrument organique liant gestuelle, chorégraphie et production vocale.

 

La technique est chez elle au service de l'émotion. Les gants interactifs dans ses spectacles sont perceptibles par le public, le rapport de cause à effet entre les gestes et le son est lisible. Au-delà néanmoins, ce rapport évident s'oublie et n'empiète pas sur l'interprétation, sur les émotions qui se dégagent de ses compositions, sur la narration de ses spectacles.

 

Maîtrisées et mûries, les techniques d'interactivité se fondent dans l'écriture poétique. La création de cette lutherie numérique lui ouvre ainsi les portes d'un travail pluridisciplinaire. L'espace, le corps, le son sont ses terrains d'expérimentation.

Laurence MOLETTA a créé deux spectacles musicaux avec ses gants capteurs:

LE COULOIR DES PAS PERDUS
Laurence Moletta
Cie Crinoline
Laurence Moletta: Voix Augmentée
Stéphane Broc : Video
Stéphane Oertli : Auteur/ Metteur en scène
 
Co-production Pépinières Européennes Jeunes Artistes, Fabrique de Théâtre
 
Soutenu par le Ministère de la culture Belge : La Fédération Wallonie Bruxelles Arts Numériques et l'Organisation mondiale de la francophonie.
NOZA ORUS
Laurence Moletta
Cie Crinoline
Laurence Moletta: Voix Augmentée
Véronique Binst :  Manipulation d'objet et camera
Co-production Pépinières Européennes Jeunes Artistes, La Villette/Paris
Soutenu par l'Espace Senghor (Be) et le Ministère de la culture Belge : La Fédération Wallonie Bruxelles Arts Numériques.
 
Laurence MOLETTA collabore dans plusieurs spectacles avec ses gants capteurs en tant que chanteuse improvisatrice augmentée

 TRANSATcontamine, Création collective pluridisciplinaire utilisant la téléprésence. Co-Production Transcultures (Be) et la Société des Arts Technologiques de Montréal

 

Astéroïde de Valerie Cordy, performance multimédia, Festival Trouble aux Halles de Scharbeek ( Bruxelles)

 

Dadadata & les images audacieuses de Damien Bourniquel, performance Databending. Production Transcultures à la Machine à eau à Mons.

House, Home Création collective théâtrale au Centre d'Art dramatique de Shangai et au Congrès Mondial des Arts de la Scène à Xiamen en Chine. Production Institut International de Théâtre, UNESCO.

Lauréate des Pépinières Européennes Jeunes Artistes. Deux Park in progress,  chez Artos production à Chypre et à la Maison de l'Arbre à Montreuil. Collaboration avec  Sebastian Rivas, Mauro Paccagnella, Sebastien Belmar, Stephane Broc, Julien Poidevin, Eliane Edou, Pepso Stavinsky, Nino Laisne, Stephane Kozik...

 Les Amoureuses, Duo poésie sonore en collaboration avec la poétesse Blandine Scelles.

Duo d'improvisation flûte voix augmentée et spatialisation du son en collaboration avec Isabelle Nesme.

2020 Composition pour une Fiction radiophonique, "Le Chat" de Georges Simenon pour France Musique. Adaptation Pierre Assouline
Réalisation : Baptiste Guiton
Musique originale : Olivier Longre et Laurence Moletta

Radio concert, Studio 104, Paris.